Capture d’écran 2019-11-14 à 09.54.33.pn

TROPISMES HEUREUX - hypothèses esthétiques & valeurs poïétiques de l'écriture métaleptique

Il s'agit d'un article écrit pour le 3e numéro de LINKs, revue Arts-Sciences du CNRS dirigée par Louis-José Lestocart, dans le cadre d'un dossier spécial coordonné par Hervé Zénouda sur les enjeux de la création musicale contemporaine à l'heure des différents processus de déterritorialisation socio-esthétiques.

(...)

C’est qu’en réalité, et je ne peux livrer ici qu’un aperçu de la trajectoire, l’essentiel des fondements théoriques de mon approche de la composition, je les avais retrouvés chez un autre, qui se consacrait à tout autre chose, et qui lui-même avait déjà dû procéder à une migration forcée pour arriver au moins provisoirement à ses fins de chercheur. Qui plus est, la figure-objet qui partie de la rhétorique pour atterrir dans le champ de la narratologie avait dû subir cette migration soutenait elle-même une déterritorialisation pour le moins singulière puisqu’elle, la métalepse, désigne depuis les travaux de Gérard Genette le fait d’une interpénétration paradoxale de niveaux narratifs supposés distincts. Reprise comme telle, l’idée d’annexer à mon tour la métalepse dans le domaine de la composition était venue subsumer des préoccupations d’ordre stratégico-formels, préoccupations qui continuent aujourd’hui de traverser presque systématiquement mes productions. Ainsi, selon les perspectives épistémologique, sémiologique et esthétique, les déterritorialisations dont il est question dans cet article indiquent tout à la fois les différents phénomènes de réverbérations analogiques de champs de connaissance vers d’autres comme vecteur de l’expansion de la connaissance elle-même ; les déplacements de sens ou même, encore plus radicalement, toute production de langage — la sémiose — comme condition nécessaire et suffisante de la création, et enfin, le niveau phénoménique des migrations en jeu dans la fabrique des œuvres, à savoir celui de la transtextualité, des intrusions d’agents, des contaminations de matières, des hybridations esthétiques et transdisciplinaires, et ce avec toutes les modalités de réalisations envisageables, graduellement de la liste plate (la juxtaposition) à la structure en feuilleté (la relation).

(...)